Blic & bloc

Mon brik à brak en ligne sous forme de blog, enjoy !

RSS 2.0

Tempête sur le Mondial

course mondiale

De mémoire de Catalan, on n’avait jamais vu cela sur la Costa Brave. Des vents de force 4 à 7 bf avec des vagues de 2 à 4 mètres. Pour couronner le tout de la pluie l’avant-dernier jour du Championnat.
Situé à 60 km de la frontière Française, dans le golfe de Roses, près de l’embouchure de la rivière Ter, non loin des Iles Medas. Le Club Nautique de Estartit jouit d’une situation privilégiée. Base d’une zone d’influence, tant maritime que terrestre, comprennent toute la région de l’Emporodà.

85 concurrents représentant 13 nations ce sont donnés rendez-vous pour disputer le mondial Classe A 1996. 5 Australiens, 1 Belge, 1 Danois, 7 Espagnols, 12 Français, 3 Anglais, 15 Allemands, 21 Italiens, 8 Hollandais, 1 Néo-Zélandais, 6 Suisses, 4 Suédois, 1 Américain. Une cinquantaine de Sim, représentent depuis plusieurs années la flotte la plus importante en Classe A, suivit une dizaine Goodal, 8 Scheurer, 6 Saarberg, 4 Mastroms, 3 Fischer, 1 Ligneel, 1 bateau construction amateur en contre-plaqué.

Pour les matériels, la limitation du poids à 75 kg, pousse les constructeurs à faire des bateaux de plus en plus sophistiqués. Ni d’abeilles, libre de carbone, kevlar, mylar, sandwich époxy et mousse airex participe dans la majorité des cos à la fabrication des nouveaux bateaux. Mais comme l’on peut s’en douter les prix flambent. Les bateaux comme le BIM de fabrication traditionnelle, avec un mat et des poutres de liaison en carbone, voit son prix augmenté de 13 à 15.000 fs Scheurer baisse ses prix, les caques qui au départ étaient en double peau carbone, ne conserve plus que la peau intérieure carbone, leurs prix se stabilisent comme le Fischer aux alentours des 65 à 70.000 Is. Le Fischer, une merveille les coques sont très inspirées de celles des classes C de la petite coupe de l’América. Coques et poutres sont en carbone, ces dernières sont collées à même le pont sans boulonnerie, le bateau est exceptionnellement rigide et solide. Pour les Mastrom, ils sont tous simplement inabordables. Des haubans en kevlar, baume carbone avec tout le système de palan d’écoute intérieur, qui permet en bordant de tendre la bordure de la voile, et de contrôler la rotation du môt. Coques carbone, nid d’abeilles aluminium. Voiles mylar ou Monofilm.
Pas moins de quatre anciens Champion du monde de tronado, Scott Anderson, Strobl, Booth, Mastrom, un champion olympique en titre Fernando Leon. Un triple Champion du monde de Classe A, l’Italien Babbi, avec Mc.Kenzie et Scott qui ont chacun ravi le titre Mondial. Nous regrettons l’absence pour maladie de la famille Escarret qui, entre Joël et Gilles ont raflé cinq lois le titre National. Nous leurs souhaitons un prompt rétablissement. L’organisation générale du Club Nautique d’Estartit, sur l’eau comme à terre, sous la direction de Meur Manolo Bemol et Meur Pere Sarquella Comité en mer, ne peut souffrir aucune critique, malgré les conditions météo. Toute l’équipe de la sécurité jusqu’aux jeunes secrétaires, ont su être à la hauteur de l’événement.

Le 8 septembre 2013

Belle journée ensoleillée, vent de Nord-Est de 3 à 4 dl avec des vogues d’un à deux mètres. Manche d’entraînement, une cinquantaine de bateaux prennent le départ. Au deuxième bord de près, plus de la moitié des concurrents avaient abandonné, peur de casser du matériel. A la surprise générale un Fronçais Philippe Hernandez, fini i deuxième, peut-être un bon présage ?
Le Champion du Monde en titre Egidio BABBI, reviendra à terre avec des deux magnifiques safrans en carbones cassés.

Categories: Bateau

Mario

One Response to “Tempête sur le Mondial”


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge